Ma belle Québec est toujours là

Publié le par Lucie

Bonsoir à tous, 


Il est temps que le Québec reprenne ses droits sur ce blog. Histoire de redonner tout son sens à l'adresse de ce site... Que vous regoûtiez enfin aux plaisirs de la vie québécoise après tant d'articles sur le Kenya et la Birmanie chère à mon coeur !


Laissez-moi donc vous présenter ce qui restera à jamais une valeur sûre de ma vie ici : le charme de la ville de Québec. Quand Guillaume est revenu de son périple en Ontario, je suis partie avec lui à l'assault de la vieille ville, qui était encore enneigée lorsque je l'avais quittée en mai dernier. Je vous ai bassiné toute l'année dernière avec la magie des saisons qui chamboulent tous les paysages et qui font que tout n'est qu'une redécouverte perpétuelle. Et bien je me suis pris une belle claque dans la figure en m'apercevant que j'avais raison. Dieu que j'ai eu raison de vous dire ça... Comme quoi, je ne raconte pas que des conneries. Mais là vraiment... j'ai repris conscience de la chance que j'avais de vivre dans une ville aussi atypique. J'ai refoulé le sol de Québec en écarquillant les yeux et en respirant l'air du Saint-Laurent à pleins poumons comme à ma première fois... La seule différence, c'est que j'ai particulièrement savouré la couleur du fleuve à l'état liquide ! Il est bleu... un beau bleu, et dans quelques mois, il se transformera en un gigantesque iceberg tout blanc et tout plat.


P1140384.JPG


P1140385.JPG


P1140387.JPG


P1140393.JPG


P1140408.JPG


Vous l'aurez compris, une ballade en amoureux sur la terrasse Dufferin, tiraillée entre le toujours très imposant château de Frontenac et le Saint-Laurent, c'est un peu ce qui se fait de mieux sur le marché en matière de romantisme et de décompression... Alors on a marché, marché, et encore marché, pieds nus sur la tendre pelouse des plaines d'Abraham... J'avais cette délicieuse impression d'être enfin rentrée à la maison. Si une âme charitable voulait bien m'envoyer par pigeon voyageur les rires de ma Clairette, agrémentés de ceux de Marianne, Pauline, Jov', et Clémence, avec en plus une Gigi sur sa montagne, des bisous de mes neveux, plus la garantie d'avoir un homme à la maison qui me fasse la vaisselle pour une durée indéterminée, tout ça sur la terrasse Dufferin, alors là, ce serait un cerisier entier sur le mac flurry.


En attendant ces jours nirvanesques, je me console en me perdant dans les couleurs orangées qui teintent déjà les arbres autour de moi. Et entre deux arbres, je me félicite de ne pas avoir accroché une corde à l'un d'eux pour m'y prendre. Tout ça, c'est bien beau, mais n'oublions pas que je suis là pour décrocher un os*** de MBA qui m'épuise déjà alors que j'ai repris mes cours il y a à peine 3 semaines ! C'est qu'elle oserait presque se plaindre, dites-donc la maraude !


P1140419.JPG


P1140423.JPG


P1140435.JPG


P1140455.JPG


Ah... ça c'est le luxe : se défoncer pour ses études et pouvoir aller se changer les idées en courant, telle Heidi, sur de la verdure à perte de vue. La grande force de Québec, c'est que cette ville réveille en un rien de temps l'Heidi qui sommeille en chacun de nous. On devient très facilement aussi verts que ses pieds nus sur les plaines d'Abraham. On aime les arbres, on aime le vent, on aime les espaces... et bien évidemment, on aime les écureuils ! J'ai cru comprendre qu'une certaine Angeline est très sensible à l'argument de l'écureuil... alors un écureuil dégustant un biscuit, je n'ose imaginer !


L'écureuil et les crackers


A bientôt pour de nouvelles aventures...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marine 23/09/2007 09:25

ça c'est bien dit ma Gigi !Les Curcurbitacées sont tjoujours là !!!!Bisoux aussi ;-))

Angeline 22/09/2007 23:13

Shame on you Lucie!!!! Parce que tu sais pas parler aux Marine, mais Marine elle sait parler aux Lucie!!! Bisoux!! (A toi Marine, pas à Lucie car elle sait pas parler aux Marine et solidarité cucurbitacéenne avant tout...)CUCURBITACEE UN JOUR, CUCURBITACEE TOUJOURS!

marine 22/09/2007 18:47

Kikou !!!C'est si gentiment demandé que j'ose te poser la question....Allez  je me lance....prête ???.... : serais-tu là du 29 février au 8 ou 9 mars 2008; serais-tu dispo ou en plein boum/exam/exil; serais-tu prête à m'accueillir et me faire visiter ton cher Québec ????Bah oui, je me dis que c'est pas parce que mon homme n'a pas de vacances que je dois me priver !!! En plus faut que je profite du fait qu'il soit chez air france pour aller voir Ma petite Lucie dans son "farfaraway" ;-)Non ???Bon bah voilà, l'appel est lancé, la bouteille est jetée à la mer...Gros bisous à vous 2

Lucie 26/09/2007 00:16

Marine, que te dire sinon : OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !Evidemment, je serai là pour t'accueillir. Evidemment nous partirons ensemble faire du traineau à chiens.  Mon chez moi sera ton chez toi pour tout le temps qu'il te plaira.En tant qu'amie, je dois quand même te souligner quelques basses considérations matérielles : je ne peux pas te garantir que j'aurai des congés pour cette période (il faudra donc parfois excuser mon manque de disponiblité si je suis prise par mon université. D'autre part, ta période correspond à la période la plus rude de l'hiver québécois en général. Il faudra donc AU MOINS penser à un petit lainage dans tes valises. Si ces deux petits points me te dérangent pas outre mesure, booke tout de suite tes billets et commence dès aujourd'hui le tricot!Gros bisous ma belle.Gigi a raison, toi tu sais vraiment parler aux femmes... Comme quoi on est d'accord en fait : le pigeon voyageur, c'est dépassé !

Lucie 19/09/2007 22:24

Alors là Marine, je m'insurge. Je ne t'ai pas nominée pour un transfert en pigeon voyageur jusqu'à Québec, tout simplement parce qu'il est prévu que tu prennes un avion pour venir exercer ta profession à Saint-Pierre et Miquelon. Et là, c'est moi qui volerai jusqu'à toi à dos de pigeon voyageur !Et avant que la France entière ne s'insurge pour ne pas avoir été citée : viendez en avion et qu'on en finisse !Mille bisous à tous.

marine 19/09/2007 19:52

Alors moi je dis que tu ne sais pas parler aux Marine : je ne vois point mon prénom nommé pour être transporté par pigeon voyageur ...je suis vesquée vesquée vesquée...puisque c'est comme ça moi je dis BOYCOTTE!Adieu !!!!!!!!!!